Cycle de films

Les Saisonniers en Suisse

Si le principe d’un travail saisonnier lié initialement aux récoltes existe depuis l’émergence de l’agriculture, la notion de saisonniers correspond en Suisse à un statut régi par une multitude d’ordonnances, de directives et de règlements fédéraux et cantonaux édictés entre 1931 et 2002. Être saisonnier est un vécu et des conditions de travail propres à une main d’œuvre étrangère – principalement italienne, espagnole, portugaise et yougoslave – venue répondre aux besoins de l’économie helvétique. Cette «vie à la dure» a été transposée dans plusieurs films documentaires et de fiction qui permettent de la penser de façon originale et stimulante.

Si les saisonniers de Suisse ont dû faire face à des mesures administratives brutales et discriminatoires, que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de «colonialisme à domicile», il ne faudrait cependant pas réduire leur expérience à celle de victimes. Certains d’entre eux se sont intégrés en Suisse, non sans fierté d’avoir échappé à un destin plus misérable. D’où l’ambiguïté de ce statut indéniablement subi mais qui constitua aussi parfois la passerelle en direction d’une vie meilleure. Dès lors, plutôt rares sont les témoignages recueillis à ce propos, d’autant que cette épreuve transitoire n’a pas pu déboucher sur une solidarité de condition. Le cinéma a pourtant réussi à en saisir les contours et les enjeux à travers des films dont beaucoup demeurent aujourd’hui méconnus.

De fait, la problématique des saisonniers, replacée dans une perspective historique, permet non seulement d’interroger avec profit une notion comme le travail précaire, mais également d’aborder les flux migratoires et le regain de populisme et de xénophobie auxquels ces derniers donnent lieu. En outre, relire l’histoire des saisonniers en Suisse, en la comparant à celle d’autres pays, c’est prendre acte de la fabrique d’exclusion et d’inclusion politico-socio-économique propre au développement de la Suisse contemporaine.

Le cycle de films se déroulera en parallèle à l’exposition «Nous, saisonniers, saisonnières… Genève 1931-2019» montée par le Collège du travail, les Archives contestataires et le collectif Rosa Brux qui se déroulera au Commun (Bâtiment d’art contemporain, Genève) entre le 29 octobre et le 24 novembre 2019.

Cette démarche s’inscrit dans la réflexion et les initiatives issues de la motion adoptée par le Conseil municipal de la Ville de Genève le 17 septembre 2014 «Parce qu’ils ont construit la Suisse et Genève: rendons hommage aux saisonniers».

Dates 30 octobre-27 novembre 2019, tous les mercredis

Horaires 18h30, ouverture des portes 18h

Tarifs CHF 7.- / Entrée libre pour les étudiants sur présentation de la carte

Lieu 1 Fonction Cinéma, Maison des arts du Grütli, Genève du 30 octobre au 13 novembre

Lieu 2 Cinéma CDD, sentier des Saules 3 (sous-sol), Genève du 20 au 27 novembre